Questions fréquentes

 

Q- Faites-vous des rencontres individuelles d'Accueil-orientation en soirée?

R- Non, étant une petite équipe, les soirées des intervenants sont consacrées à l'animation de groupes.

 

Q- Offrez-vous des services aux femmes?

R- Oui, les femmes ayant des comportements violents et désireuses de trouver des façons plus harmonieuses d'être en relation, peuvent, au même titre que les hommes, trouver des services à CAHo.

 

Q- Y a-t'il des services pour les ados?

R- Oui et non, la démarche offerte par CAHo s'adresse uniquement à une clientèle adulte. Par contre, des activités de sensibilisation peuvent être offertes à des groupes dans les écoles secondaires, maisons des jeunes, Carrefour Jeunesse-Emploi ou autres groupes jeunesse qui en font la demande.

 

Q- Est-ce que CAHo offre des services en dehors de la région de Lanaudière?

R- Non, par contre, CAHo fait partie du réseau provincial "À Coeur d'hommes", qui regroupe des organismes qui viennent en aide aux hommes aux prises avec des comportements violents en contexte conjugal. http://www.acoeurdhomme.com/besoin-daide

 

Q- Avez-vous des groupes mixtes où il y a présence d'hommes et de femmes?

R- Non, les groupes sont strictement unisexes.

 

Q- Prenez-vous des stagiaires?

R- Oui, il nous arrive parfois d'accepter de prendre des stagiaires provenant de différents milieux scolaires (travail social, éducation spécialisée, etc.). Appelez-nous pour vérifier si le "timing" est bon.

 

Q- Pourquoi doit-on confirmer les rendez-vous d'entrevues individuelles d'accueil-orientation?

R- Comme nous devons nous déplacer vers différents points de services pour pouvoir tenir certaines rencontres, nous souhaitons nous assurer de pouvoir y rencontrer quelqu'un. Ce mode de fonctionnement nous permet également de pouvoir offrir plus rapidement une place aux personnes en attente par l'annulation des rencontres non-confirmées.

Rappel : Nous demandons aux participant(e)s, de confirmer leur présence aux rendez-vous, la veille de la rencontre prévue et ce avant 13h. Un message sur la boîte vocale fait très bien l'affaire sans que le contact de vive voix ne soit nécessaire. L'appel de confirmation peut même être logé très tôt le matin, à la convenance de la personne.

 

Q- Aidez-vous les hommes victimes de violence conjugale?

R- Oui et non, une personne peut être, dans les situations où la violence est bidirectionnelle, à la fois victime et agresseur. Si cette personne souhaite revoir ses réactions, CAHo peut être un bon soutien. Il s'avère parfois nécessaire d'aborder préalablement des enjeux de victimisation avant d'intégrer le programme de CAHo.

Les hommes victimes pourront trouver de l'aide :

http://www.serviceaideconjoints.org           Service d'aide au conjoint (Montréal)                                                              

http://www.cavac.qc.ca                                 Centre d'aide aux victimes d'actes criminels (CAVAC-Lanaudière)

http://www.ordrepsy.qc.ca                           Ordre des psychologues du Québec                                                                

Par téléphone en composant le 811           Ligne Info-Social (CLSC)